Promotion exceptionnelle à - 40% sur le collier GPS TRACKSOON® T920A !

La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes ?

La coprophagie, ou l'ingestion d'excréments, est une pratique courante que l'on retrouve aussi bien chez les chiens que chez d'autres espèces. Bien qu'il s'agisse d'un comportement assez commun, il n'est pas rare de voir les maîtres désemparés en voyant leur meilleur ami manger des selles. Ce comportement n'est toutefois pas anodin, et en dehors de cas spécifiques (chiots et chiennes allaitantes), la coprophagie peut aussi traduire de véritables troubles chez votre animal de compagnie. De plus cette pratique expose votre fidèle compagnon à l'apparition de différents problèmes de santé, car la matière fécale favorise l'apparition de parasites, de champignons, de virus et bactéries pathogènes dans l'intestin. Il convient donc d'en identifier les causes pour y remédier, et faire face à la coprophagie de la bonne manière.


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes renifler

I. Qu'est ce que la coprophagie du chien ?

Un chien coprophage est un chien qui mange ses propres excréments ou ceux des autres chiens, voire d'autres animaux. Quel qu'en soit le motif, et en dehors de quelques exceptions pour les chiots et la mère allaitante, cette fâcheuse habitude, surtout lorsqu'elle est récurrente, est toujours considérée comme un trouble du comportement. Outre les désagréments qu’elle occasionne pour les maîtres, comme la mauvaise haleine chez le chien ou des gaz nauséabonds, la coprophagie traduit toujours un problème de fond chez le chien. Mais pourquoi donc un chien mange du caca ? La coprophagie peut répondre à plusieurs facteurs possibles, et ses causes peuvent être aussi bien de nature physique que morale. Afin de déterminer la cause de ce comportement, il sera essentiel de faire attention à l'âge du chien, à son état de santé, à son bien-être, aux heures qu'il passe tout seul à la maison, et à quel moment est-ce qu'il ingère des excréments. Pour vous aiguiller, voici les 10 causes les plus communes à l'origine de la coprophagie.

<<Si votre chien mange des excréments en votre absence, il serait bon de mettre une caméra afin de comprendre et d'observer son comportement.>>

II. 10 raisons pour lesquelles le chien mange ses excréments

1. Les chiots qui mangent des excréments

Les chiots mangent fréquemment leurs excréments sans que cela soit considéré comme pathologique. À cet âge de découverte et d'exploration, il est normal que les chiens expérimentent cela, car leurs premières expériences se passent au niveau oral, ce qui les aide aussi à faire leur flore intestinale durant les premières semaines. Puis, durant la période d'apprentissage de la propreté chez le chiot, nous vous rappelons qu'il est important de garder son environnement propre, et de ne pas le punir. Pour le chiot, il s'agit d'un comportement tout à fait naturel, car ce qui est répugnant pour nous ne l'est pas forcément pour eux ! Il peut également s’agir d’un réflexe d’imitation car ils ont vu leur mère en faire de même. Normalement, cette attitude ne dure que quelques semaines tout au plus.


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes chiot propreté

2. Les chiennes qui mangent les excréments de leur chiot

Encore une fois, il s'agit là d'un comportement tout à fait normal. Les femelles qui allaitent ont tendance à ingérer les déjections de leurs chiots et à les nettoyer afin de garder le nid propre. Il n'y a donc pas lieu de s'inquiéter. Ce type de comportement n'est absolument pas négatif, et il n'est pas nécessaire de le réprimer. En effet, après avoir léché le périnée de chacun de ses chiots pour favoriser la défécation, elle élimine leurs excréments en les ingérant pour veiller à la propreté du coin de couchage. Bien que nous puissions aussi l'aider à garder l'endroit propre, nous recommandons de la laisser manifester son comportement pour ne pas la stresser outre-mesure.

3. Carences alimentaire

A. Carence en protéines

Passé les 2 mois, la coprophagie n'est plus un comportement normal chez le chien. Si votre chien a tendance a manger ses excréments, ceux de ses congénères, ou ceux d'autres animaux (comme les chats par exemple), il est conseillé, dans un premier temps, de vérifier la teneur protéinique de son alimentation. Si la teneur en protéines de ses croquettes n'est pas assez importante, la coprophagie viendra combler cette carence d'apport. Dans la majorité des cas, cela vient de la gamme des croquettes que vous lui donnez. Il faudra avoir des croquettes qui dépasse au minimum les 20% de protéines animales. Si cela n'est pas le cas, vous pourrez envisager de passer sur une meilleure gamme de croquettes. La nouvelle gamme sera peut-être plus chère en terme de prix, mais vous aurez besoin d'en mettre moins en quantité, donc au final le rapport qualité/prix sera intéressant, et s'il s'agissait d'une carence d'apport, vous verrez que votre chien arrêtera de manger ses crottes.

B. Carence en vitamines

Il est fréquent chez le chien d'ingérer les déjections d'autres animaux, tels que ceux des chats, des lapins, des rats, ou des chevaux ... En effet, pour les canidés, les déjections d'autres animaux peuvent paraître particulièrement appétissantes et savoureuses (son ancêtre le loup avale à l'occasion des crottes de mouton, de vaches, de lapin, ou de chevaux comme complément nutritif). Néanmoins, si le crottin de cheval ne provoque aucune altération digestive, ceux des chats peuvent être très nocifs car ils sont vecteurs de certaines pathologies et de parasites. D'autre part, les carences en vitamines sont rares de nos jours avec une alimentation préparée industriellement, mais elles peuvent être responsables de ce comportement, surtout si le chien reçoit une alimentation de type « restes de table ». Pour éviter la carence en micronutriments et en protéines de qualité, l'adoption d'une diète de type BARF (Biologically Appropriate Raw Food ou "Nourriture crue biologiquement appropriée") est une solution qui a fait ses preuves et qui commence à être mondialement reconnue pour ses bienfaits sur la santé et le comportement du chien.

<<Une alimentation physiologique adaptée à l'espèce et non transformée apportera à votre chien tous les éléments nécessaires à son développement physique et immunitaire.>>

4. Maladies et problèmes de santé

Certaines pathologies peuvent amener le chien adulte à ingérer ses propres excréments ou ceux des autres :

  • Fatigue digestive avec insuffisance de production d'acide chlorhydrique dans l'estomac pour digérer les protéines ;
  • Insuffisance pancréatique exocrine (un chien présentant une atteinte enzymatique peut voir sa flore digestive modifiée et ses aliments mal digérés) ;
  • Syndrome de malabsorption intestinal au niveau des muqueuses de l'animal (avec ou sans irritation) ;
  • Dysbiose intestinal (une alimentation de mauvaise qualité et dévitalisé, ainsi que le stress, peuvent induire avec le temps un déséquilibre du biot intestinal [et donc des problèmes immunitaires et digestifs], que la coprophagie cherche à combler par des apports externes).

La dentition du chien ne lui permettant pas de réduire en bouillie ce qu'il avale, et ne disposant pas non plus de multiples estomacs comme les espèces herbivores, de nombreux morceaux d'aliments non digérés peuvent se retrouver dans les selles, rendant celles-ci appétissantes pour lui (généralement, l’analyse des crottes révèle une forte concentration d’aliments non digérés). Ces problèmes d’assimilation engendrent également un stress, des carences et une impression de faim plus ou moins importante, d'où l'ingestion frénétique d'éléments parfois non alimentaires.


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes parasites

5. Les parasites

Les parasites digestifs du chien (helminthes et protozoaires), qui se nourrissent à ses dépens, sont aussi responsables d’une mauvaise digestion et d’une mauvaise absorption des aliments, et donc de carences. Par ailleurs les selles résultantes contiennent alors des résidus alimentaires non digérés, d’où son attrait pour ses propres déjections. D'autre part, les pertes sanguines contenues dans les selles, dues à l’atteinte des muqueuses, attirent les chiens. Le fait qu'il consomme des selles d'autres animaux peut engendrer l'absorption de vers intestinaux qui eux-mêmes provoquent la malabsorption intestinale, ce qui créé un cercle vicieux, à traiter rapidement avec un produit vermifuge efficace et une alimentation physiologique adaptée à l'espèce. Avant d'envisager la phagocytose fécale comme un problème de comportement, il est donc absolument nécessaire d'écarter toutes les causes organiques potentielles et d'emmener votre chien chez le vétérinaire.

<<Un chien adulte normal n’est pas attiré par les excréments des autres chiens, sauf pour y déceler le message olfactif des phéromones lui permettant de découvrir la carte d’identité du congénère (sexe, statut hiérarchique, ...).>>

6. Manque d'attention, de stimulation et solitude

Un chien ne devrait pas passer plus de 6 à 8 heures tout seul. De plus il doit sortir se promener, renifler, jouer, faire de l'exercice, rencontrer d'autres congénères et recevoir de l'affection. Si tel n'est pas le cas, il est possible que des problèmes de comportement tels que la coprophagie apparaissent. En effet, le manque d'attention, de jeu et d'affection de la part de son maître peut amener un chien à ingérer des excréments dans le but d'attirer votre attention, malgré la punition éventuelle qui l'attend pour ce comportement non-désiré. Ayant remarqué que cette attitude retient particulièrement votre attention, il sait que, si cela fait un moment que vous n'avez pas passé de temps ou joué avec, vous allez automatiquement vous occupez de lui.

7. La punition

Si nous punissons de manière régulière notre chien lorsqu'il défèque à la maison, il est possible que le chien finisse, par un apprentissage raté de la propreté, par manger ses déjections afin que nous ne nous énervions pas. En l'occurrence, si à chaque fois que vous rentrez chez vous, votre chien a fait ses besoins, et que vous le grondez, cette situation qui va se répéter des dizaines de fois va pousser votre animal, pour éviter l'aspect désagréable de la sanction, à manger ses excréments. Bien que cela dépende des chiens et de la sanction choisi, le fait de le gronder pour cela peut entraîner votre boule de poils à manger encore plus vite ses excréments, ou bien à le faire dès que vous avez le dos tourné. En effet, Il s'agit d'une situation négative pour le chien, qui en plus affaiblit votre relation avec lui. C'est pour cette raison qu'il faut absolument éviter de le punir dans de telles situations, et faire particulièrement attention à la manière dont vous allez apprendre ou désapprendre ce comportement à votre chien.


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes solutions

8. Stress et anxiété

L'anxiété et le stress sont à l'origine de divers troubles du comportement, et parmi ces problèmes on trouve la coprophagie. Le stress chronique entrainant des problèmes digestifs, comme vu dans les paragraphes précédents, l'ingestion des selles est une réponse possible aux manques et aux carences induites par le stress. On l’observe assez fréquemment dans les communautés (refuges, élevages) par concurrence alimentaire (la vitesse d’ingestion donne une mauvaise assimilation), et où plusieurs individus doivent cohabiter par obligation dans des espaces limités (les chiens qui sont sans cesse enfermés dans un minuscule enclos pratiquent, de plus, la coprophagie pour ne pas vivre dans leurs excréments). Les états d’excitation permanente (syndrome HSHA) ou la perte de la propreté rencontré chez le chien âgé (dépression d’involution) sont aussi des facteurs aggravants.

<<Pour aider le vétérinaire comportementaliste à révéler la ou les causes probables, il est courant d'utiliser la fiche d'évaluation comportementale de Joseph Ortega.>>

9. Mauvaise hygiène dans le foyer

Si votre chien est particulièrement propre, il est possible qu'il préfère manger ses selles, afin d'éviter que son environnement soit sale. Demandez-vous si vous le promenez suffisamment, et si tel n'est pas le cas, il est peut-être temps de modifier vos habitudes pour éviter que votre chien ne fasse ses besoins dans la maison, et ainsi reproduise le même comportement en boucle. L'amélioration de son comportement est aussi dépendante de l'élimination des tentations, autant que possible.

10. Les gastrites

La théorie selon laquelle les chiens souffrant de gastrites chroniques présentent une sorte d’irritation digestive permanente les poussant à ingérer des matières non alimentaires pour se soulager est toute relative, car l'alimentation est incompatible avec la maladie, et tout animal "sauvage" aura tendance à jeûner lorsqu'il souffre (de blessure ou de maladie) et à se reposer, afin d'économiser de l'énergie digestive pour favoriser la guérison, surtout lorsqu'il s'agit de troubles du système digestif. Cependant, les animaux domestiques vivant au contact de l'Homme, ayant en grande parti perdu leurs repères et comportements instinctifs, il est possible que leur comportement soit altéré au contact de la civilisation, de l'alimentation dévitalisée et des mauvaises habitudes de vie, rendant cette théorie plausible et intéressante à explorer avec les conseils du vétérinaire.


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes 10 causes principales

III. 10 conseils basiques pour éviter qu'un chien ne mange ses excréments

1. Surveiller et corriger son comportement le plus tôt possible

Passé l'âge de 2 mois, empêchez votre chiot de manger des selles en gardant toujours un œil sur lui, en nettoyant, en utilisant des produits enzymatiques, et en lui apprenant à faire ses besoins à l'extérieur du foyer. Rappelez-vous qu'il s'agit d'un comportement d'autorenforcement, c'est à dire que lorsque votre chien mange des excréments, il se récompense lui-même. Du coup, plus il mange des excréments, plus le cas sera difficile à traiter.

2. Adapter l'alimentation aux besoins de votre chien

Vérifiez l'alimentation de votre chien pour vous assurer qu'elle est de bonne qualité, et éventuellement envisagez un régime supplémenté en fibres pour réguler la digestion. Amenez-le chez le vétérinaire afin qu'il puisse vous certifier qu'il ne s'agisse pas d'un problème de santé, et s'il est avéré que son alimentation n'est pas adaptée, il existe plusieurs solutions, dont tails.com qui peut vous accompagner pour réaliser des croquettes et des recettes sur mesure, élaborées par une équipe de vétérinaires et de nutritionnistes, avec les bons apports en vitamines, lipides, protéines et minéraux, pour justement éviter les carences.

<<Certaines races sont plus sujettes à la coprophagie, tels les chiens nordiques, par déficits en amylase qui permet la bonne digestion de l’amidon.>>

3. Consacrer plus de temps à son éducation et en sa compagnie

Promenez-le plus, faites-lui faire plus d'exercice, jouez davantage et augmentez le temps passé avec votre chien, afin qu'il passe de bons moments et qu'il se sente mieux. Bien sûr, empêchez-le de manger des selles durant la promenade. Cela l'aidera à dépenser son surplus d'énergie, en réduisant le stress, l'anxiété, et le besoin d'attention, ce qui le comblera de joie, et fortifiera la relation de complicité que vous entretenez avec lui. Enfin, utiliser la commande ZEN sera d'une grande utilité pour calmer le stress chez votre chien.

4. Envisager une éducation de renforcement positif

Soyez ferme et autoritaire lorsque vous le surprenez en train de manger ses fèces, mais évitez de le punir pour qu'il ne fasse pas de mauvaise association. Au contraire, récompensez votre chien et félicitez-le lorsqu’il sent des selles sans les manger, afin de renforcer chez lui les bons comportements par l'apprentissage positif. L'utilisation du clicker est fortement recommandée (récompensez-le d'abord avec une friandise ... par la suite une simple caresse suffira).


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes éducation ferme sans punition

5. Garder son environnement propre

Gardez votre foyer propre, mais ne ramassez pas ses excréments devant lui afin qu'il ne prenne pas l'habitude d'attirer votre attention de la sorte, et aussi pour éviter le risque de l’inciter à agir de même en ramassant ses déjections avec sa gueule. Mieux vaut éloigner votre chien pour un petit moment afin que vous puissiez nettoyer avec des produits enzymatiques. De même, éliminez les crottes dans le jardin, pour éviter le risque de coprophagie lorsque vous avez le dos tourné.

6. Utiliser des altérateurs de saveur

Ajoutez à sa nourriture des éléments susceptibles d’altérer le goût des selles pour les rendre moins attrayantes, tels que des capsules anti-coprophagie, et offrez-lui des récompenses à l'ananas et la courgette ou à l'ail, afin que la saveur de ses propres déjections soient altérées. Ainsi il arrêtera tout seul de les manger. Certains produits contre la coprophagie du chien, comme Deter (protéines végétales, vitamines B1 et extraits de piments) et Copronat (spray à base de Yucca, à pulvériser sur les crottes), semblent diminuer l'attrait des selles.

7. Enrichir son environnement en jouets pour chien

Afin de le garder occupé, laissez-lui à disposition des jouets variés comme le Kong pour chien, des balles, des jouets à mordre, ou des os dentaires. Au plus souvent il sera occupé à faire quelque chose d'intéressant, et en moins celui-ci sera tenté par l'ingestion d'excréments, l'occasion se faisant plus rare.

8. Répartir les repas

Répartissez sa ration quotidienne en plusieurs petits repas afin qu'il se sente rassasié plus longtemps. Cette technique évitera à votre chien d'avoir faim, et ainsi réduira le risque de coprophagie. 

9. Utiliser l'homéopathie

Demander à votre pharmacien ou vétérinaire : en principe, est utilisé le vaporisateur avec Calcarea carbonica, Sulfur iodatum, Sulfur. Dans le même ordre d'idée, on peut avoir recours au DAP (Phéromones d’apaisement), et aux fleurs de Bach, pour calmer une angoisse.

10. Aversion gustative et vomitif ?

Enfin, et en dernier recours, certains maîtres exploitent l’aversion gustative, un mécanisme naturel qui permet aux animaux de sélectionner leur nourriture de manière instinctive, en mettant un vomitif puissant (sel, eau oxygénée, chlorure de lithium, apomorphine, ipéca) dans la crotte afin que le chien soit malade et qu'il associe son comportement à du désagréable (à n'utiliser que sur consultation préalable du vétérinaire).

IV. En conclusion

Chez les chiens, il y a des tas de problèmes qui, de manière direct ou indirect, peuvent déclencher le besoin de manger des excréments. Il est important de souligner qu'avant de considérer la coprophagie comme la conséquence d'un problème de comportement, il faut absolument écarter toutes les causes organiques. Evitez ce comportement à tout prix en passant du temps avec votre chien et en le corrigeant patiemment mais sans le punir. Toutefois, si vous n'avez pas réussi à en identifier la cause, il est essentiel de l'emmener chez un vétérinaire spécialiste en éthologie, pour vous aider à déterminer l'origine physiologique ou morale de la coprophagie de votre canidé, et ainsi améliorer votre vie commune, pour son bien-être et le vôtre !


La coprophagie ou pourquoi mon chien mange ses crottes corriger bien-être


3 commentaires

  • Merci beaucoup, j’ai eu 6 chiens en même temps, de races différentes, allant de deux St Bernard, briard, bouledogue anglais, shi-sou, et petit mélange bichon et autres et n’ai jamais eu ce problème.. aujourd’hui j’ai lu attentivement votre lettre qui m’a beaucoup appris car ma petite York qui a un an et demi a ce problème, plus pour les cacas des autres, dans la rue donc lors des promenades et un vétérinaire m’a conseillé de lui donner de la courgette, car elle se gloutonne très vite ce que je lui donne… la courgette a fonctionné 3 fois puis à présent elle les boude ! Dommage.. Grand merci e tous cas.. bien à vous. Patricia

    Lacoste
  • Merci très intéressant

    Sandrine Arnould
  • Excellent article. Je n’ etais vraiment pas au courant. Je l ai partagé avec un ami fan de chiens

    Patrick Beaunol-richard

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés