Promotion exceptionnelle à - 40% sur le collier GPS TRACKSOON® T920A !

3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant

Votre chien est craintif, il a peur de tout et n'avance pas dans la rue ou il prend peur facilement, face au bruit et à la foule ? Il est probable que votre ami fidèle manque de stimulation ! Avoir un chien confiant et enthousiaste, dans toutes les situations et environnements, c'est possible, quelque soit le passif du chien. Avec de la bienveillance, du renforcement positif, et de la stimulation adaptée, il est tout à fait possible d'obtenir d'excellents résultats. Comment gérer l'habituation du chien aux stimulis du monde extérieur ? C'est ce que nous allons voir ensemble en 3 étapes dans cet article, avec l'introduction à la stimulation dans un premier temps, suivie de l'habituation aux bruits, et enfin l'aspect pratique et les conseils pour prendre les bonnes habitudes et éviter les mauvais réflexes lors des promenades.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant chiot craintif

SOMMAIRE

I. Pourquoi mon chien a-t-il peur dans la rue ?

Si vous lisez cet article, il est probable que votre chien ou votre chiot n'avance pas dans la rue, possiblement freiné par la peur. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela reflète simplement le fait qu'il a associé l'extérieur, la rue, ou la ville, avec ses bruits et ses mouvements, à quelque chose de désagréable. Notre but sera donc de lui apprendre l'inverse ! Sortir se promener, être dans la rue, rencontrer des gens et d'autres congénères : c'est agréable. Quelque soit sa crainte et ses réactions, les conseils et méthodes suivantes vous aideront à résoudre les problèmes de peur chez votre chien.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant sur canapé

II. Votre chien a besoin de stimulation

1. Promener le chien dans des endroits stimulants

Tout d'abord, si vous ne promenez votre chien que dans les mêmes endroits, où il n'y a personne, vous aurez un chien qui restera craintif à vie. Au contraire, promenez-le dans des endroits stimulants, car en plus de la promenade, du fait de courir, de s'amuser, de faire ses besoins, et de sentir, votre chien a besoin de stimulation !

2. La stimulation se fait en dehors des promenades habituelles

Pour stimuler votre canidé, vous devrez l'emmener dans des endroits différents pour sortir des habitudes. En effet, afin que votre chien ne souffre pas d'hypostimulation, il faut impérativement le promener dans des endroits variés, qu'il ne connaît pas ou qu'il connaît peu, afin de le stimuler le plus souvent possible.

3. Stimuler le chien le plus fréquemment possible

Les propriétaires de chien ont rarement tendance à aller dans des endroits riches et stimulants, où leur boule de poils pourrait découvrir de nouvelles odeurs, de nouveaux bruits, alors qu'il est important de le faire, pour continuer sa socialisation et surtout pour continuer à le stimuler.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant corgis

4. Visitez de nouveaux endroits avec de nouveaux stimulis

Pouvez-vous définir un ou deux endroits dans votre ville où il y a un maximum de bruit, de stimulation, de choses ou de personnes à rencontrer ? Par exemple aller dans un des marchés les plus animés, se balader dans le centre-ville, là où il y a toujours beaucoup de monde, et aussi un maximum de bruit.

En plus le chien sera stimulé, en plus celui-ci développera de meilleurs comportements, sera de plus en plus confiant, plus à l'aise, et mieux dans sa tête, et votre relation n'en sera que meilleure ! Nous avons souvent tendance à promener notre chien dans des parcours et des endroits qu'il connaît déjà. Hors votre chien a besoin de variété, de découvrir de nouvelles choses et surtout d'être stimulé régulièrement.

L'hypostimulation à l'inverse, est le fait de rendre un chien craintif par manque de stimulation, et qui aura peur dès qu'il entend un bruit, qu'il croise un vélo, des voitures, ou des gens, car il n'est promené que dans les endroits calmes où il y a très peu de stimuli. C'est pour cela qu'il est conseillé d'aller souvent dans des endroits animés avec votre chien pour travailler le phénomène d'habituation, lié aux stimulations extérieures.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant yorkshire marche en laisse

5. Répéter la démarche et rester patient avec son chien

Si vous confrontez votre animal craintif à un nouvel environnement très animé, il est probable qu'il ai peur les 2, 3 ou même 10 premières fois. Selon le chien, il pourrait être surpris par le bruit, avoir peur de traverser une zone de travaux ou lorsque vous croisez certaines personnes, mais au fur et à mesure, avec de l'habituation, celui-ci apprendra à vous suivre et à gérer ses émotions, un peu comme les enfants qui apprennent à avoir de moins en moins peur.

6. Augmenter la stimulation progressivement, étape par étape

Si vous diversifiez les endroits de promenade, vers des lieux de plus en plus stimulants, votre chien va s'habituer progressivement à ces stimulations. Nous vous invitons donc à prendre en considération que votre chien à besoin d'être promené dans des endroits riches, stimulants, où il y a du monde. Plus ce sera le cas, et mieux il se portera, en général.

Pour un chien extrêmement craintif, il faudra y aller encore plus progressivement, étape par étape (par exemple faire le tour du pâté de maison, puis aller dans un parc, sur un parking, au centre-ville et sur la place du marché ...), afin de ne pas le braquer, mais de lui laisser suffisamment de temps et d'étapes intermédiaires pour qu'il s'habitue aux différents niveaux de stimulation.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant jack russel en laisse

III. Gérer la peur du bruit chez le chien

1. Eviter les renforcements involontaires

Les renforcements involontaires sont des réflexes ou des habitudes que nous avons tendance à reproduire, en tant qu'humain, à chaque fois que notre chien a peur (le rassurer par exemple). Il s'agit d'une erreur à éviter impérativement car, au lieu de résoudre le problème lié à la crainte du chien, cela va l'amplifier et produire l'effet inverse, en confortant votre fidèle compagnon dans son attitude craintive, qu'il s'agisse de la peur des claquements de porte, le fait de taper sur la table ou les bruits à l'extérieur ...

Exemple : Votre chien a pris peur, il s'arrête, se fige, ou tremble ; Que faut-il faire ? Le premier réflexe pour un maître non averti est d'aller le rassurer, lui parler calmement, ou de le prendre dans ses bras, le caresser, etc, tout ce qui en langage humain signifie "rassurer". Mais en langage canin cela signifie "récompenser". Et donc malgré soi, si nous le rassurons quand il a peur, nous sommes en train de lui dire "C'est bien d'avoir peur, continue d'avoir peur, bravo c'est bien !". Par conséquent, votre chien continuera à être craintif car vous validez son comportement canin. Il est donc déconseillé de le rassurer quand il a peur. Ne lui dites rien, et laissez-le se gérer lui-même. Le but du jeu c'est qu'il devienne plus autonome et plus confiant.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant mauvais réflexe rassurer

2. Pratique de l'éveil chez le chien et le chiot

L'éveil et l'habituation aux bruits chez le chien et le chiot consiste à circuler avec le chien dans un parcours jonché d'objets de toute sorte, tout en le guidant pour le faire avancer malgré ce qui peut le surprendre. Cette méthode est très efficace pour préparer votre ami à quatre pattes aux interactions avec le monde extérieur, notamment les bruits de la ville et la foule. En voici les différentes étapes :

Etape 1 : Préparation du parcours d'éveil

Le parcours d'éveil doit être préparé avec de nombreux objets jonchant le sol, de préférence dans un jardin ou une coure fermée. Pour éveiller un chiot, il faut diversifier les objets, pour avoir un maximum de choses à faire découvrir à son chien sur le parcours (plots, peluches, chaises en plastique, jouets, gamelles, vieux chiffons, couvertures ...). Puis attacher le chien d'une laisse pour le guider, en lui parlant calmement. Dans cet exercice, où l'on avance avec le chien de façon aléatoire dans un parcours improvisé parsemé d'objets, l'on va s'arrêter de temps en temps avec l'intention de lui faire découvrir son environnement, tout simplement. Et s'il montre des signes de crainte, le maître avance. Comme vu précédemment, il ne faut pas s'arrêter gentiment pour rassurer le chien : le dominant (vous) avance

<<Il ne faut pas rassurer le chien lorsqu'il a peur, il faut aller de l'avant.>>

3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant chiot beagle

Etape 2 : La découverte par la vue et l'odorat

Quand on travaille l'éveil du chiot, on veut faire appel à tous les sens de l'animal, autant au niveau olfactif, visuel, et du toucher, dans un premier temps, mais aussi de l'ouïe au fur et à mesure que le chien devient de plus en plus curieux. Les chiens sont des animaux macrosmatiques, cela signifie qu'ils découvrent et perçoivent le monde par les odeurs, nous allons donc lui laisser découvrir toutes les odeurs sur le parcours. Au début, laisser le chiot tenu en laisse découvrir, sans rien dire. On veut d'abord que le chien se mette à sentir, découvrir de nouvelles choses pour attiser sa curiosité, et ensuite on commencera à faire du bruit. On peut aussi l'encourager par des friandises (le goût) ce qui est une bonne introduction pour le renforcement positif.

<<Dans l'éveil du chiot : tous les sens sont en éveil.>>

Etape 3 : L'introduction des bruits (l'ouïe)

Dans un second temps, on essaiera de lui faire peur en utilisant les objets alentour pour faire du bruit, et ainsi créer du mouvement autour de l'animal, afin de reproduire des petits stress artificiels qui vont l'obliger à prendre sur lui, à rester concentré pour vous suivre, tout en vous écoutant. Observer sa réaction. L'objectif étant de le rendre de plus en plus confiant en l'habituant aux situations bruyantes de façon contrôlée. Si le chien prend cela comme un jeu, c'est encore mieux. Le but va être de lui faire découvrir plein de choses en même temps sur le parcours. Solliciter votre entourage pour que chaque personne présente attrape un objet en plastique (gamelles, plots, jouets ...) ou des bouts de bois, pour commencer à faire du bruit, chacun de son côté du terrain. Laisser de côté les gamelles en inox pour l'instant car il s'agit du stimuli le plus fort.

<<L'objectif de l'éveil est de rendre le chien confiant.>>

3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant chienne feu

Etape 4 : Evoluer dans l'exercice crescendo

Une fois que tous les participants sont actifs et font du bruit entre eux en marchant aléatoirement, continuer à circuler entre les différents objets avec le chien, et surveiller ses réactions. Parler au chien en le récompensant de temps à autre, pour lui rendre l'exercice agréable, et pour lui signifier qu'il a un bon comportement s'il continue à vous suivre, malgré la pagaille environnante. Vous pourrez terminer l'exercice en utilisant les objets les plus bruyants (tels que des casseroles ou des instruments de musique). Au fur et à mesure, le but sera de proposer à son chien de nouveaux stimulis très variés (taper sur les meubles dans la maison, faire du bruit, crier, mettre de la musique, utiliser des casseroles, ...), afin de rendre à terme son chien le plus confiant possible, et faire en sorte qu'il n'ai peur de rien.

<<On introduit les stimulis les plus forts à la fin.>>

Conseil n°1 : Faire des pauses pour laisser le chien s'habituer et prendre sur lui

Il est important également, durant cet exercice mouvementé, de faire des pauses avec le chien, pour lui laisser le temps de prendre sur lui, de respirer et digérer les nombreuses informations de bruit et d'odeur, de mouvement autour de lui, dans le calme, tout en observant sa posture.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant beagle éveil posture

Conseil n°2 : Utiliser le clicker training

Enfin, notre dernier conseil, pour l'éveil du chien et son habituation au bruit, sera d'utiliser le clicker training pour faire ce que l'on appel du renforcement positif, c'est à dire associer un bruit à quelque chose d'agréable. À terme, il faudra utiliser à la maison les bruits qui lui font peur, en commençant par un petit bruit, tels que le fait de taper sur la table par exemple, et cliquer, pour ensuite lui donner sa récompense. Une fois que le chien sera habitué à l'entendre, il faudra bien sûr progressivement augmenter l'intensité du bruit tout en se rapprochant de l'animal, en répétant le même exercice au clicker. Ainsi, votre chien finira par associer le bruit en question à quelque chose d'agréable.

<<Augmenter l'intensité et la proximité du bruit progressivement.>>

IV. Dans la rue : Aspects pratiques, mauvais réflexes et bonnes habitudes

Se promener avec un chien qui n'avance pas ou qui a peur dans la rue est un sujet à ne pas négliger car cela peut occasionner des tensions ou de l'incompréhension entre le maître et son chien, d'autant plus que les solutions sont simples à mettre en place. Voici donc quelques précieux conseils pour adopter la bonne attitude avec un chien peureux, lorsqu'il n'avance pas avec la laisse.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant en laisse rue

1. Les mauvais réflexes à oublier

Ne pas mettre de saccades sur la laisse

Le chien est un animal sensible qui reflète souvent le comportement de son maître. Lorsque l'on promène son chien dans la rue, il est important d'être vigilent mais détendu, pour ne pas transmettre de stress au chien. En effet, la laisse ne devrait pas être utilisée pour mettre des saccades si le chien tire en laisse, afin d'éviter de renvoyer du négatif à son compagnon de route. Si dès que le chien tire dans un sens, je lui met une saccade, le chien risque d'associer du négatif tout au long du chemin (ex : nous croisons un autre chien > je tire sur la laisse au même moment > donc le chien associe l'autre chien à la douleur et au danger, et quand le chien va prendre confiance, il deviendra agressif).

<<Tirer sur la laisse dès qu'il y a un chien étranger signifie "Danger" pour le chien.>>

Ne pas répondre au "Stop" de votre animal

Qui est le maître, vous ou le chien ? Il est important de ne pas se laisser mener lorsque vous marchez dans la rue, car ceci n'est pas un jeu de piste. Dans la rue, à chaque fois qu'un chien aura peur, il va s'arrêter. Et nous aurons tendance à nous arrêter également. Votre chien va l'enregistrer et par la suite il s'arrêtera systématiquement, et vous allez juste renforcer le comportement du "J'ai peur, je m'arrête". Au contraire, dans ce genre de situation il faut surtout continuer à avancer, l'inciter à vous suivre (cela peut être également avec des friandises), voire le trainer un peu, gentiment, en s'assurant que son collier ou son harnais soit bien ajusté, pour lui apprendre à vous suivre malgré la peur. À terme votre chien s'arrêtera de moins en moins. Vous pouvez également travailler cela avec une longue laisse afin que votre ami fidèle revienne vers vous tranquillement.

<<Si votre chien a peur, continuez d'avancer !>>

3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant suit en laisse

Ne pas s'adapter à l'allure de votre chien

Quand le chien va avoir peur, il va ralentir et marcher tout doucement. Il ne faut pas s'y adapter mais à l'inverse, marcher vite. Si vous devez traverser une zone dont il peut avoir peur, accélérez tout simplement. Vous apprendrez à votre chien à marcher plus vite dans ce genre de situation, et donc cela lui permettra de se sentir de mieux en mieux. Ensuite, quand le chien aura peur de certains bruits, que ce soit ceux d'une voiture, d'une moto, ... et c'est la même chose pour nous humains, il est important de savoir que quelqu'un de confiant va marcher plus vite. Et bien c'est la même chose chez les chiens.

2. Les bonnes habitudes à adopter

Rechercher ce qui fait peur au chien

Avec un chien craintif, il est nécessaire d'avancer laisse détendue mais rapprochée. Il sera important de regarder quelle est, pour lui, sa réaction de la peur, car chaque chien craintif va manifester sa peur différemment. Il y a des chiens qui vont s'arrêter, d'autres qui vont se coucher, certains qui vont faire une crise panique, et encore d'autres qui vont aboyer, ou bien couiner, voire même mordre le maître parce qu'ils sont complètement paniqués. Il est donc important d'identifier le type de réaction du chien lorsqu'il a peur.

<<À chaque chien son caractère, à chaque chien son expression face à la peur.>>

 3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant craintif sur coussin

Continuer à avancer en étant attractif

Lorsque votre chien va s'arrêter, soyez attractif ! Incitez-le à vous suivre et continuez d'avancer, sans saccade, mais en lui tapotant sur la cuisse, en claquant des mains, en lui donnant de la motivation et l'envie de marcher à vos côtés.

Exercice : Lorsqu'un stimuli arrive vers vous (un vélo, un joggeur, un piéton) vous allez raccourcir votre laisse, et accélérer le temps de dépasser la personne, et une fois que vous aurez dépassé l'inconnu, récompensez votre chien (par un câlin, une friandise, des mots d'encouragement) ; car pour l'instant, le fait de s'arrêter ne va pas lui apprendre à avancer vers le danger. Il comprendra : "Il y a du danger, reste loin", alors que le message que nous voulons faire passer est : "Il y a du danger, vas-y, avance et continue ton chemin", calmement mais sûrement.

<<Lorsque votre chien s'arrête, soyez attractif !>>

Se préparer à la maison pour le port du collier, de la laisse ou du harnais

Dernièrement, habituer votre chien, à la maison, au port de la laisse, de la longe, du collier ou du harnais, est la meilleure chose à faire. Pour cela c'est très simple, chez vous, mettez le matériel de sellerie au cou du chien et laissez trainer la laisse. Amusez-vous tous les deux à vous déplacer, à jouer ensemble, à lui donner des friandises, et à lui faire des câlins, pour qu'il s'habitue progressivement à avoir la laisse. Ensuite si c'est un chien qui a peur de la rue, il faudra l'habituer petit à petit à ce que la rue est quelque chose d'agréable.

Exercice : Dans un espace vert, faîtes des exercices de Posture lors de la promenade, où le chien s'approche de nous ou d'une autre personne présente, que l'on associe à quelque chose de positif (caresses, encouragements, jeu). L'objectif est d'apprendre au chien à associer l'être humain à quelque chose d'agréable, et surtout à apprendre au chien craintif à avancer avec vous, plutôt que de fuir, s'échapper et ne pas avancer vers ce qui lui fait peur.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant promenade collective

3. Deux astuces supplémentaires pour faciliter l'habituation du chien

Astuce n°1 : Donner une partie du repas dans la rue

Lors de vos promenades canines, travailler avec quelque chose de réellement appétant, comme du jambon, du fromage, des knackis, du saucisson, tout ce que le chien adore, afin de rediriger l'attention du chien vers la récompense pour associer vos sorties à quelque chose d'agréable. Plus le chien a peur et plus il faut augmenter la valeur des récompenses.

<<Si le chien refuse la friandise, il faut utiliser de la nourriture plus appétante.>>

Astuce n°2 : Utiliser la méthode du clicker training

Comme vu précédemment dans le chapitre sur l'habituation au bruit, il est recommandé d'utiliser la méthode du Clicker Training avec un chien peureux, afin de lui faire associer l'extérieur à quelque chose d'agréable, par l'apprentissage positif lié au petit boîtier métallique au son caractéristique ! Cela vous aidera à le conditionner à aimer sortir, à être plus confiant et à ne plus avoir peur.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant diplôme chien courageux

En conclusion

Avec un chien peureux, il faudra faire preuve de patience et de persévérance. Si vous observez ces recommandations, vous aurez de très bons résultats à terme. N'oubliez pas qu'il est primordial d'aller régulièrement dans des endroits stimulants et variés pour le chien, sinon celui-ci continuera à avoir peur. Organisez un parcours d'éveil en famille ou avec des amis, pour préparer une bonne habituation au bruit chez votre animal ; plus celui-ci est jeune et mieux ce sera, mais les chiens adultes peuvent aussi en profiter pour obtenir le "déclic" nécessaire. Travaillez aussi bien à la maison qu'à l'extérieur, et avancez dans la méthode progressivement. Souvenez-vous que le chien est souvent le miroir du comportement de son maître ("Il n'y a pas de mauvais chiens, seulement de mauvais maîtres ..."), montrez donc l'exemple, avec fermeté et bienveillance, pour que votre canidé devienne confiant à son tour et vous suive, même quand il a peur.


3 étapes pour entraîner un chien peureux à être plus confiant balade en famille


3 commentaires

  • Bonjour Brigitte

    Merci pour votre commentaire ! Nous sommes ravi que notre article vous plaise, et espérons qu’il puisse vous être utile avec votre chien.

    Bien cdmt

    PeelaGreen
  • j’aimerais vous faire part de mes remerciements pour cet article.

    DELOM-FOURCADE Brigitte
  • article très intéressant.Comme quoi on fait mal en voulant faire trop bien!je vais aussitôt appliquer votre méthode pour habituer mon chien à marcher avec la laisse et ne plus freiner des 4 fers! Bien cordialement.

    fourcade brigitte

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés